Home » actualité » Vous êtes-vous déjà demandé où allait internet ?

Vous êtes-vous déjà demandé où allait internet

Vous êtes-vous déjà demandé où allait internet ? Ces millions d’auteurs, d’influenceurs, de marketers bientôt de capteurs, sans compter la Data, avec un grand B comme Big. Pas évident de prendre un peu de recul, surtout à l’heure où l’excès d’information grignote nos cerveaux, notre temps, voire même nos relations pour certains. Bref, il serait temps de mettre un peu de piment dans tout ça, d’en faire ressortir la substance et accessoirement, d’y mettre un peu de cynisme. ou va le web

https://maisouvaleweb.fr/

Le sujet du numérique est vaste, tout blogueur le sait, c’est notre gagne-pain. Et là où le bât blesse, c’est que dès qu’on s’essaie à la réflexion, on tombe sur de la propagande numérique. Untel vous revendra sa sauce marketing, tel autre vous expliquera pourquoi vous devriez monétiser votre audience minable, ou acheter le dernier gadget à la mode. Le SEO a pris une telle importance que la stratégie des meilleurs techniciens du domaine les propulse en tête d’affiche, quoi de plus normal ? (j’en ai même fait un job) ! Dans ce méli-mélo digital, on en vient à se demander où va le web.

Où va le web ? Quelques pistes :

À la poubelle : le web contient beaucoup trop d’ordures, 99% des mails sont des spams, 50% des comptes Twitters sont totalement fakes (non les nanas sur les photos ne sont pas vraiment les utilisatrices des comptes, désolé, déception).

En Asie : oui, après tout GAFA et autres NATU ne tiendront pas longtemps face au BATX Chinois. Il faut croire que Batman va devenir Batxman. Il faut aussi croire que la domination occidentale sur réseau des réseaux tient sur des data-center en argile. Attention à la chute.

http://www.capital.fr/bourse/actualites/baidu-alibaba-tencent-et-xiaomi-ces-incroyables-gafa-chinois-1139115

Dans l’espace ? Pourquoi pas, de Zuck’ à Elon Musk, en passant par Richard Branson, les milliardaires se tirent la bourre pour savoir qui va balancer le plus vite des sondes spatiales avec des gros hotspots WiFi scotchés dessus. Le but : connecter l’humanité toute entière à internet, sans avoir à creuser de ces antidéluviens trous dans le sol (pour planter des câbles en cuivre, ça se fait encore, oui).

Dans une console de jeu vidéo : pourquoi pas ? Après tout Jacques Attali ne cesse de répéter que l’avenir est à l’assurance et au divertissement. Donc inutile de se voiler la face, il est probable que nous terminions tous avec des lunettes de réalité virtuelle gluées au faciès (et du coup, on se sera quand même voilé la face).

En prison : il semblerait que payer des impôts soit de moins en moins à la mode. De la récente perquisition des locaux de Google à ce tout récent scandale japonais impliquant Amazon, les tenants du l’internet risquent de tous finir derrière des barreaux. Enfin, en théorie.

http://www.leparisien.fr/economie/perquisition-en-cours-au-siege-de-google-a-paris-24-05-2016-5824971.php

http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/amazon-vise-par-une-enquete-au-japon-ses-bureaux-perquisitionnes_1819520.html

Bon ça commence à faire quelques pistes un peu fourre-tout, on aimerait y apporter un peu d’organisation. De classement. De concept. C’est là qu’intervient une petite découverte, un site, un seul, capable de répondre à LA question qui nous taraude tous, « mais où va le web ? ». Et bien il faut croire que la réponse est dans la question, puisque le site en question s’appelle Mais où va le web ?.

https://maisouvaleweb.fr/

Technosceptique, technocritique, satirique : Mais où va le web lance quelques piques numériques bien senties

Bon, pour faire court, le blog contient six rubriques qui vont de l’économie à la philosophie, en passant par la culture et la confiture. On y parle Blockchain, robotique, transhumanisme, littérature, emploi… Tout y passe. De temps en temps, on casse du sucre un peu gratuitement sur truc ou machin, histoire de ponctuer un peu. Mais dans l’ensemble disons que la ligne éditoriale répond plutôt pas mal à la question : Mais où va le web ?

Et d’ailleurs, a priori on n’a pas encore trouvé la réponse. Mais ce qui est sûr, ce que ça cherche, ça farfouille, ça creuse curieusement à droite à gauche. Je dois dire que je suis assez fan du ton, plutôt ironique sur des sujets sérieux, surtout quand il s’agit de tourner en dérision les grandes tendances que tout le monde suit bêtement. Et puis entre deux articles sur Nietzsche, on a le droit à une peu de bande-dessinée, de dessin, de réactions plus personnelles, 50% de prise de tête permet d’évacuer le trop-plein, ça tombe bien.

En bref, il est bien possible que le web parte dans toutes les directions (rappelez-vous, la poubelle, l’Asie, la prison, etc.), et ce qui est intéressant, c’est pas tant le résultat que le chemin pour y arriver. Mais où va le web est un bon point pour commencer à marcher sur ce chemin. Vous m’en direz des nouvelles.

 

Laisser un commentaire