Home » actualité » Les people aussi, ont leurs parachutes dorés.

Purepeople planque Mimi.

Chez PurePeople comme à Lutte Ouvrière, il y a ceux qui font et ceux qui parlent. Chez les trotskos, c’était Hardy qui agissait dans l’ombre pendant qu’Arlette jouait les rabatteuses dans les médias. Chez Purepeople, si la sulfureuse Michèle Marchand aka Mimi tire les ficelles, c’est une certaine Marine Trévillot qu’on envoie jouer à la chef des infos dans 50 minutes inside, comme on a pu le voir dans le reportage sur Jordy, ce soir.

Vous ne connaissez pas la vieille Mimi ? Si vous croisez un journaliste people, demandez-lui ce qu’il en pense. Vous comprendrez pourquoi les boss de Purepeople ne tiennent pas trop à la mettre en avant.

Les people aussi, ont leurs parachutes dorés.

 

Certes, les chiffres du Journal du net ont bien en dessous de la réalité (le journaliste ne décompte que les affaires jugées en première instance or certains people comme Obispo, Jenifer, Royal, n’attaquent qu’en référé). Mais il est toujours agréable de voir des confrères s’intéresser aux sommes récoltées par les people qui nous traînent devant les tribunaux grâce à l’inique article-jackpot 9 du code civil (une exclusivité française).

>Et par ces temps de crises, il est bon de rappeler que les (dizaines) de milliers d’euros empochés par les stars sont nets d’impôts. Mieux encore : certains reversent ces sommes à des oeuvres caritatives. Pour redorer leur blason, un peu, et pour bénéficier de réductions d’impôts, beaucoup.

Top 10 des stars qui ont saigné la presse people en 2008 :

1. Laurence Ferrari – 143 000 euros
2. Claire Chazal – 102 000 euros
3. Thomas Hugues75 000 euros
4. Marion Cotillard – 74 000 euros
5. Charlotte Casiraghi – 71 500 euros
6. Arnaud Lemaire – 65 000 euros
7. Patrick Bruel Opéhlie Winter ex æquo – 64 000 euros
9. Elodie Frégé – 43 000 euros
10. Richard Berry – 41 000 euros

Enfin, selon le journal du net, c’est nous qui avons payé le plus de dommages et intérêts : 790 500 euros, suivi de très très loin par Ici Paris (277 000 euros)… Ce qu’on ferait pas pour informer nos lecteurs.

Laisser un commentaire