Home » actualité » NKM – Les journalistes ne savent pas lire

NKM – Les journalistes ne savent pas lire.

 

Avouez que c’est ennuyeux, de ne pas savoir lire, quand on est journaliste. Mais cela expliquerait cette petite erreur de jugement que j’ai relevée dans les papiers de mes confrères après l’annonce de sa grossesse par la délicieuse Nathalie Kosciusko-Morizet.

Pour ceux qui ne seraient pas récemment allés ni chez leur dentiste ni chez leur coiffeur, je rappelle que nous avons écrit qu’elle était enceinte vendredi dernier sur le net, samedi dans le print. La rumeur tournait depuis un moment, mais nous n’y sommes pas allés tant que des photos ne venaient pas appuyer notre propos (nous sortons rarement les scoops sans les illustrer avec des photos preuves, contrairement à de nombreux concurrents). La photo, elle est arrivée chez Sipa la semaine dernière. En toute franchise, je l’aurais pas vue immédiatement si un camarade journaliste ne l’avait pas balancée sur twitter. L’image était pas mal, même si on aurait préféré l’avoir avec Monsieur… Avant de publier, nous avons une nouvelle fois checké nos infos. Coupé, recoupé, officiellement, officieusement. Et avons écrit, noir sur blanc et sans conditionnel, qu’elle attendait un heureux événement. Bref, on a fait notre boulot.

Mais cela semble avoir échappé à nombre de nos collègues. A l’AFP, qui qualifie notre papier de «rumeurs faisant état de sa grossesse», ainsi qu’à Paris-Match, au Point, à Rue89, Libération, au Parisien et chez Slate.fr, qui compte pourtant un éminent spécialiste du fake.

Mention spéciale à l’Express.fr, où on confond un fail de boutonnage de gilet et une «stratégie de communication».

Ne soyons pas trop injuste, il y a quand même, dans ma grande et belle corporation, des gens qui savent encore bien faire leur métier. Ils bossent auFigaro, chez TF1, à 20minutes, au Post et… pour Jean-Marc Morandini.

Whois

Elle est blonde, on n’a plus d’argent pour augmenter les rédacteurs à cause d’elle et elle est… enceinte.

Laisser un commentaire