Home » Sports » Le PSG peut-il se relever de l’élimination face au Barça ?

Le PSG peut-il se relever de l’élimination face au Barça ?

Les images ont déjà fait le tour de l’Europe. La cinglante défaite du PSG face au Barça n’est intervenu que depuis quelques jours, mais déjà les interrogations fusent au sujet de l’état psychologique du groupe parisien. Si la victoire face à Lorient a au moins permis de reprendre goût à la victoire, il n’empêche que l’on constate que ce PSG là est encore convalescent. Assez loin de l’image rayonnante dégagée il y a quelques semaines, l’équipe entraînée par Unai Emery semble encore marquée par les conséquences de son élimination. Dans ce contexte comment réussir à sortir la tête de l’eau ?

Le problème vient-il du coach ?

Beaucoup de voix se sont déjà élevées pour remettre en question le travail fourni par l’ancien coach du FC Seville. Cependant, l’étendue de la défaite à Barcelone a fait dire à un nombre important de consultants que le principal responsable de la débâcle parisienne était due au mauvais coaching. Des critiques logiques et recevables. Toutefois, mettre l’intégralité de la responsabilité de cet échec sur les épaules d’Emery est trop facile. En effet, le plan de jeu du match aller avait été qualifié par la presse de coup de génie. Et trois semaines plus tard, le tacticien espagnol est le seul coupable? De toute évidence, la mesure n’est pas omniprésente lorsqu’on traite le PSG…

Quel avenir à court terme ?

Alors qu’il ne reste qu’un peu moins de 3 mois de compétition, le PSG va rentrer dans le money-time. Seconds du championnat, les parisiens sont également qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue  et pour les quarts de finale de la Coupe de France. L’occasion de refaire le triplé national est encore largement réalisable. Si l’objectif initial des dirigeants parisiens était principalement de passer un cap en Ligue des Champions, un nouveau triplé permettrait au PSG de vivre cette saison de transition sans amertume démesurée et surtout de bâtir un avenir plus radieux. En revanche, si les objectifs nationaux ne sont pas tenus, il y a fort à parier qu’Unai Emery sera sur un siège éjectable. 10 matchs de Ligue 1, et au mieux quatre rencontres de Coupe; voilà ce qu’il reste comme temps disponible pour remonter la barre. En cas d’échec, le responsable est déjà tout désigné…

Laisser un commentaire